MAGIQUE SPENCER ET SON GROS POUVOIR DU RÊVE – Michel Part II (2012)

MAGIQUE SPENCER ET SON GROS POUVOIR DU RÊVE – Michel Part II (2012)

Dans le contexte paranoïaque et sécuritaire qui nous entoure et nous étouffe, complaisamment relayé par les politiques et les chaines d’info, le futile, c’est important. Écouter de la musique, rire, ce genre de choses indispensables pour ne pas crever de désespoir sous les nuages gris qui s’amoncèlent. Alors, voilà, dites bonjour à Magique Spencer et son gros Pouvoir du Rêve.

Je ne sais pas dans quelle dimension farfelue ce Rochelais est parti pour trouver cet intitulé, mais wouoh ! ça doit être de la bonne ! Et les morceaux sont l’avenant : débridés, railleurs, toujours dans un esprit lo-fi loufoque et bordélique où une mère ne retrouverait pas ses petits. Ceci dit, en étant influencé (dixit sa page Facebook aux 218 fans) par « les névroses, le handicap, les déviances sexuelles et affectives », Thierry « Magique » Spencer n’est pas le premier neuneu venu. Juste un punk qui n’en a rien à foutre du punk, ainsi que l’écrivait Lester Bangs.

0002167427_10

En quarante secondes, ce morceau m’a fait éclater de rire. Ça commence par un générique télé bien connu pour accompagner les pousse-cafés des retraités. Tam-tchikitam-tchikititamtam-bedoumbambam-bedoumbam-ketepepetek … Un générique, disais-je ? Ne serait-ce pas plutôt le cri d’un animal, le signal d’une venaison prisée ?

Car c’est alors que fusils et mitrailleuses pétaradent, que les cors sonnent l’hallali, les chevaux galopent, les chiens aboient, la caravane passe. Ébaubi par la cavalcade, vous espérez, le sourire aux lèvres dans votre canapé, l’amorce d’une révolution certainement pas de velours contre les stégosaures du petit écran. Lançons la chasse au Michel Drucker ! Haro sur les permanentes violettes et les mangeurs de pot-au-feu dominical ! Sus aux Jean-Pierre Pernaut, Pierre Bellemare, Jean-Pierre Foucault et autres gibiers faisandés payés pour montrer leurs trombines dans des télés aussi plates que leurs émissions. Mort au vieux monde, un truc comme ça. Un happening chouette, sur courant alternatif-pour-tous. Pour de rire, mais pas totalement.

Parce que, hélas (de Kelliwic’h ?), ce n’est pas de sitôt qu’on verra du rock à la télévision, musique et esprit (es-tu là ?) confondus. Il faudrait déjà que les va-t-en guerre mettent en sourdine leurs catilinaires et leurs désirs à peine voilés (sic) de loi martiale. Et, surtout, que les gens veuillent bien cesser d’alimenter leurs propres peurs. Vivez, putain, la mort viendra quand elle voudra. En attendant, keep on rockin’ in a free world !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s