Miley CYRUS – Baby I’m Gonna Leave You (LED ZEPPELIN cover) (2014)

Oui, vous n’avez pas la berlue. Miley Cyrus. Applaudie sur Du Bruit Qui Pense. On avait l’habitude de la défoncer (ne voyez là aucun sous-entendu, c’est juste qu’elle était nulle) mais là c’est sa reprise qui défonce.

Je l’avais déjà dit ici en juillet dernier : j’étais curieux de voir les suites immédiates du virage que Miley Cyrus semblait donner en direction d’une plus grande légitimité artistique (reprise des Smiths, côtoiement des Flaming Lips). Eh bien, avec cette reprise de Led Zeppelin postée via son compte Soundcloud, je ne suis pas déçu. Malgré une qualité d’enregistrement loin d’être optimale (euphémisme …), on entend que la Miley a un sacré coffre. Son interprétation, dont on n’attendait pas grand-chose à la base, rauque, limite écorchée, dans le ton en somme, va jusqu’à ne pas avoir à rougir de la comparaison avec l’originale (à écouter en bas de l’article) chantée par Robert Plant[1].

Non mais merde, sérieux, c’était bien la même qui gigotait du croupion ou c’est ma carte mémoire qui déconne ?! Non parce que plus j’écoute ces cinq minutes hard rock et moins le rapport entre ces deux facettes me semble évident. La dernière fois qu’une popstar davantage phénomène cul que culturel m’a impressionnée de la sorte en se frottant au hard rock, c’est Fergie sur « Beautiful Dangerous » (en featuring avec Slash). Bon, le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était passager, car Fergie est vite retournée à l’EDM cynico-merdique des Black Eyed Peas.

On verra ce qu’il se passera pour Miley Cyrus. Approfondissement de cette mutation ou toquade de fille gâtée ? On relaiera si ça vaut le coup. En attendant, l’aubaine est appréciable.

_________________________

[1] Lequel, fait amusant, vient par ailleurs de sortir un album solo, il y a une semaine à peine.

Publicités

5 commentaires

  1. Je ne sais pas trop quoi penser de ce genre de reprises. Elle change de créneau suite au succès très temporaire et quelque peu agressif de son « slut style ». Si cela peut pousser ses fans à se pencher sur les Smiths ou Led Zeppelin, tant mieux.

    La morale de cette histoire est que montrer son boule ne paie plus (Lady Gaga, Madonna, etc…). Enfin, je pense.

    • Bah moi non plus, je ne sais pas, mais en tout cas ça m’intrigue c’est certain. Et la reprise est pas mal torchée mine de rien.

      Après, ça ne va pas faire d’elle une de mes artistes favorites (très très trèèèèèèèèèèèèèèèès loin de là) mais je suis étonné qu’elle fasse cette démarche-là d’aller vers Led Zeppelin, vers The Smiths, vers The Flaming Lips. Hypocrisie ou non, avec ou sans suite, on verra bien mais pour l’heure je lui accorde le bénéfice du doute.

      L’orientation de son album à venir va déterminer la suite : soit un intérêt distant pour ce qu’elle va fabriquer (grosso modo, Madonna jusqu’à « American Life », après ça a été la déchéance totale), soit un retour express dans la fosse septique de la pop-EDM mainstream (là, hélas, il y a beaucoup trop d’exemples).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s