THE SEA URCHINS – Pristine Christine (1987)

Il y a dix-neuf ans jour pour jour mourrait avec beauté quelque chose de beau. Sarah Records. Pour célébrer cet anniversaire, remontons jusqu’aux origines, au premier single sorti sur ce label. En 1987, ce sont aux Oursins de West Bromwich qu’il appartient de lancer les premiers picots.

Les guitares ondulent et carillonnent comme si jamais le charme optimiste ne devait s’affadir. Ce morceau respire la pop par tous ses pores, agréable comme une après-midi d’été ensoleillé passée à buller et à sourire. Peut-être en compagnie de cette Christine, égérie décidément populaire dans la crème de l’indie-pop[1]. Ou peut-être pas.

Quoi qu’il en soit, un peu moins de trois minutes excipées de la grisaille des Midlands ne se refusent pas. Il faudrait être idiot. Ou aimer sacrément les Midlands sous la pluie, le ciel gris RDA, le vent lugubre. On n’est pas (totalement) comme ça, pas vrai ? On espère et on aspire à vivre des moments un peu plus guillerets, des séquences un brin plus alliciantes, non ? The Sea Urchins vous en offre une vignette sur un plateau ; profitez-en et savourez-là, c’est frais, ça s’écoute sans modération. Je vous en donne ma parole.

__________________

[1] Outre les Sea Urchins, The House of Love et Siouxsie and The Banshees ont également mis ce prénom à l’honneur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s