LCD SOUNDSYSTEM – Losing My Edge (2002)

LCD SOUNDSYSTEM – Losing My Edge (2002)

2002. Sur le label DFA, deux poulains tentent de bouleverser le boxon revivaliste en pratiquant une espèce de punk mutant aux boîtes à rythmes discoïdes. Le nom de ce courant : l’électroclash. A ma droite, The Rapture, à ma gauche, LCD Soundsystem, porté par son démiurge James Murphy (qui a créé ledit label DFA). Les seconds emporteront la ceinture.

LCD Soundsystem, une urgence et une trajectoire de comète qui étaient jadis la norme[1] mais qui dans le monde post-September 11th font figures d’anomalie. D’ailleurs, cette implacable montée en puissance electroclash ne parle que de cela : la sensation d’être désorienté, perdu dans un rock qui n’est plus un mode de vie mais juste une mode. Yeah, il perd ses illusions …

Mais le clip de la version album (4’27 au lieu de 7’52) va sûrement aider James Murphy à reprendre ses esprits. Face caméra, la tête pensante de LCD Soundsystem se prend mandale sur mandale pendant toute la durée de la chanson.

Pour un premier single, coup d’essai, coup de maître. Une sacrée gifle, visuelle comme musicale. « Huit minutes à rire à gorge déployée d’une amusante dissection du cool sur un beat électronique crade », d’après Murphy lui-même. Du rétro, du référencé, de l’exaltant, de l’innovant : le nec-plus-ultra du rock XXIe siècle.

_______________________________

[1] Sex Pistols ? Deux ans. Joy Division ? Trois ans. The Smiths ? Cinq ans. The Beatles, Taxi Girl ? Huit ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s