GRANVILLE – Jersey (2013)

Avant de vous quitter temporairement pour une dizaine de jours, je vous dépose à Jersey, en compagnie des têtes blondes de Granville. Nourris par capillarité aux embruns d’outre-Manche, terre d’élection de la pop enjôleuse à savourer en un tournemain, les espiègles Normands plongent (et nous avec) dans un enthousiasme où la fraicheur se nourrit des références de bon aloi.

Sur « Jersey », Granville se met dans le sillage inspiré d’Aline, avec ses paroles simples dans un idiome revivifié, sa mélodie guillerette à siffloter par tous temps, son accessibilité ligne claire, cette hardiesse lumineuse. Ajoutez-y un soupçon de yéyé 2.0, des voix embrassées façon Californie et on obtient un parfait morceau pour l’été, saison des vacances, du délestage et des évasions.

Les voilà qui mettent les voiles sur Jersey, leur Hawaï à eux, leur Hawaï à eux. Et s’ils gardent ce même cap musical, je ne vois aucune raison de me désarrimer de leur trajectoire d’alcyons pop. Leurs morceaux joués à hauteur de plage, maillots de bains sous les parkas, font dire la musique d’ici peut sonner diablement bien. Le paradis (pas fiscal) est proche. Avec ces trublions, accompagnés de pas mal d’autres, point d’exil n’est nécessaire. A Jersey cette conclusion est savoureuse, n’est-ce pas Victor Hugo ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s