TALKING HEADS – Cities (1979)

En 1979, quand ils arrivent en ville, (les) Talking Heads n’arrivent pas de nulle part. Habitués du CBGB, ils ont déjà fricoté avec le « Psycho Killer ». Mais c’est avec Fear of Music qu’ils vont poinçonner leur billet première classe dans les wagons de tête(s) du pop-rock.

Morceau de bravoure incontournable et incontestable de ce disque excellent à tous les niveaux, « Cities » et son énergie communicative vont vous coller aux esgourdes ; un choc formidable. Fort de son groove rouleau compresseur, sorte de disco qui ferait l’impasse sur le côté dansant et les nightclubs, David Byrne guide les Têtes Parlantes (dont les cerveaux sont une fois de plus parasités, pour notre plus grand bonheur, par Brian Eno[1]) dans ses névralgies. Il cherche frénétiquement une voie, « I will … Find a city ! Find myself a city to live in ! »

Fade-in, fade-out, ce groove semble devoir être fait d’airain, indéboulonnable. La fantasia forcenée des villes face aux psychoses de ceux qui y vivent, cette voix qui déraille et hystérise de plus en plus à ricocher et rebondir sans cesse dans ce tourbillon mal-contrôlable. La ville, machine à laver lancée tambour battant en mode essorage express de ses habitants.

« Cities », le morceau idéal pour chercher un appart.

______________________

[1] Brian Eno qui, après avoir produit More Songs About Buildings and Food en 1978 et Fear of Music en 1979, officiera en 1980 aux manettes de Remain in Light, autre album essentiel (qui traumatisera Radiohead, entre autres). Après ça, Talking Heads connaîtra un lent déclin, entre side-projects inégaux et albums de plus en plus ethno-caricaturaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s