THE ZOMBIES – A Rose for Emily (1968)

Quand on lit le nom des Zombies sans les connaître, l’on s’imagine avoir affaire à un groupe garage-rock. Ou punk. Ou metal. Enfin, quelque chose de frontal, brutal, dur. Erreur sur toute la ligne. The Zombies joue plutôt dans la pop baroque, classicisme, délicatesse, harmonies.

Dnas la catégorie « albums 60s mésestimés à leur sortie mais considérablement réévalués depuis », Odessey and Oracle, pourtant sapé par son affreuse pochette façon vomi psychédélique et sa coquille dans l’intitulé même de l’album (une erreur du graphiste), ne trouve de réel équivalent qu’avec Forever Changes, de Love, sorti un an plus tôt.

1967-1968, l’âge d’or pop, les tout débuts de l’album comme support d’expression à part entière, supplantant le single. La grande bataille pop à trois est lancée, opposant Beatles, Kinks et Beach Boys. Pas les Zombies, qui au moment d’Odessey & Oracle sont déjà séparés. Le chanteur Colin Blumstone s’en est même allé trouver un vrai travail dans les assurances[1]. Tu parles d’un destin …

« A Rose for Emily » est pourtant un joyau orfévri d’une douceur ineffable, une complainte de trouvère anglais belle à se flageller. Comme un cantique intemporel (un « Scarbourough Fair/Canticle » moins crescendo et sans le clavecin ?) remodelé à la sauce Brian Wilson.

L’autre grande influence de ce morceau (son titre en provient) est une nouvelle de William Faulkner, publiée en 1930 ; un court récit au final glauque et glaçant, mais dont les Zombies choisissent de ne conserver que la partie mélancolique, celle où l’héroïne délaissée, malheureuse, est l’incarnation même de la « déréliction faite chair » dont parle Michel Serres à propos de l’être humain.

C’est triste et exquis à la fois, fin, émouvant, tourné avec élégance comme une politesse raffinée. Indéniablement, il y a un charme. Qui réconcilie les roses et les zombies.

__________________

[1] Il reviendra vite sur sa décision mais trop tard, les Zombies seront morts et enterrés (ha-ha !). 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s