MGMT – Siberian Breaks (2010)

Je vais l’écrire en séparant bien les mots pour mieux me faire comprendre. Ce. Morceau. Est. Merveilleux.

« Siberian Breaks » est une chanson gigogne, dont chaque minute révèle une nouvelle facette. Une aurore perpétuelle, douce, fabuleuse ; une révélation toujours renouvelée. C’est une éPOPée, des mélodies à foison, des myriades d’idées et de chansons qui se fondent et s’entrelacent. Radieux, mélancolique, mouvant, scintillant, sublime, féérique. Et la manière dont la chanson redémarre au bout de cinq minutes, avec cette reverb archangélique, me colle systématiquement la chair de poule (et ne croyez pas qu’il s’agit là d’une exagération, ça me fout vraiment des frissons tellement c’est beau).

Ce joyau est le pivot du mirifique Congratulations, album pop parfait, l’un de mes albums préférés, sans doute jusqu’à ce que je crève. Car il ne vieillira jamais, aussi sûrement que la lumière ne vieillit pas. « Siberian Breaks » ce sont douze minutes qui restent près du cœur, dans les oreillettes, et y resteront longtemps.

S’il y avait un Guide Michelin de la musique, cette chanson n’aurait pas cinq étoiles mais des dizaines de constellations.

Et s’il ne devait rester qu’une chanson sur Terre, je choisirai sans doute celle-là. Cette chanson élève. Cette chanson sauve.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s