2080 – En 2080 (2013)

Ca fait un petit moment déjà que je me pose la question de savoir si le jeu vidéo n’a pas définitivement supplanté la musique en terme d’importance (industrielle et imaginaire) et si la culture techno-geek n’a pas éradiqué les contre-cultures socio-esthétiques. Vaste débat, n’est-ce pas ?

2080[1] , petit chauve barbu à casquette et lunettes, est un one-man-band lyonnais se réclamant de l’électro-chiptune. Kézako ? Derrière ce nom bâtard, le principe est simple. Il s’agit d’inclure au cœur de mélodies pop synthétiques des bruitages 16-bits piochés dans ces antiques consoles à gros pixels sur lesquelles vous vous êtes peut-être usés les pouces et les yeux : Game Boy, Commodore 64, etc. De la synthpop pour rétro-gamers. « En 2080 », beaucoup plus pop (comme, du reste, tout l’EP Electrochipdiscopop) que le reste de la production de 2080, c’est Sigue Sigue Sputnik mixé aux Superets.

Il y a quelque chose de foncièrement adulescent dans cette démarche (pas nouvelle[3]). Mais, à y réfléchir, celle-ci ne serait-elle pas celle de la musique pop (sinon de la culture pop) toute entière ? A savoir une sous-culture adolescente, puérile et éphémère, qui s’est durcie, intellectualisée, pérennisée pour se fondre à la tradition et à la culture officielles, adultes, reconnues.

Et si, au lieu de la tuer, le jeu vidéo se penchait sur le sort de la musique et la revivifiait ? Si ce retournement de situation serait cocasse, on se plait à l’espérer, un peu. Mais avant l’an 2080, si possible.

___________________

[1] Ainsi malicieusement nommé « parce qu[‘il] fai[t] de la musique des années 80 dans les années 2000 ».

[2] 2080 a été jusqu’à faire un concert sur Minecraft, à voir ici.

[3] Sans remonter à la « Symphonie des Jouets » d’Edmund Angerer qui en invente au XVIIIe siècle le principe formel (mélanger des jouets musicaux, à l’époque des appeaux de rossignols, des crécelles, des tambours d’enfants, etc., à des instruments classiques), des artistes comme Kap Bambino, Crystal Castles, Sexy Sushi voire TTC, Dondolo, The Knife (sur Silent Shout) ou Sigue Sigue Sputnik peuvent être assimilés à cette tendance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s