RIDE – Leave Them All Behind (1992)

En 1990, Ride sort Nowhere, excellent album et une des pierres angulaires du shoegaze (avec Loveless de My Bloody Valentine). Deux ans plus tard, les Oxfordiens enfoncent le clou en sortant un opus du même calibre, Going Blank Again, dont ce « Leave Them All Behind », un des meilleurs morceaux de leur discographie, est l’ouverture et le premier single. Oui oui, un single de huit minutes et des brouettes ; de quoi faire pâlir Radiohead (« Paranoid Android ») et Arcade Fire (« Reflektor »).

Moins contemplatif, Ride, toujours aussi noisy, acère sa musique, complexifie ses compos, abandonne « l’esthétique de la reddition »* pour un son plus volontaire, avec la volonté de laisser loin derrière eux les critiques ayant pu entourer leur précédent album.

Plus pop, sinon psyché, que Nowhere, Going Blank Again peut être résumé comme étant le chant du cygne du shoegaze, qui s’effacera peu après, concurrencé outre-Atlantique par le grunge nirvanesque et, en Grande-Bretagne même, par la britpop. Symbole des temps, un des groupes phares de la britpop était un ancien groupe shoegaze : ils s’appellent Blur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s