THE SUPERMEN LOVERS – Starlight (2001)

En 2001, la French Touch touche presque à sa fin. L’euphorie cocoridisco qui a déferlée sur le monde depuis (grosso modo) 1995 va bientôt s’essouffler, malgré la pléthore de ses hérauts (Daft Punk*, Etienne de Crécy, Alan Braxe, Modjo, Dimitri From ParisCassius, Stardust, Cosmo Vitelli, Mr Oizo, etc.).

Parmi eux, Guillaume Atlan, sous l’alias de The Supermen Lovers (groupe dont il est le seul membre**), profite de ce zénith pour faire le casse du siècle (siècle alors âgé de trois mois et demi). Bim ! Classé n°2 en France et en Grande-Bretagne ; pas mal pour un gars totalement inconnu avant ce morceau (et dont on n’entendra plus beaucoup parler après).

« Starlight », un one-hit-wonder emblématique de la French Touch, que vous connaissez sans doute sans savoir d’où il vient, avec un clip à base de patates homoncules et un refrain entêtant. C’est suffisant pour passer une bonne journée, non ?

PS : Dédicace à une amie (qui lira peut-être ceci) dont le surnom enfantin ressemble à s’y méprendre au titre de cette chanson ; d’ailleurs, elle aurait peut-être préféré que je parle du « Starlight » de Muse, mais comme Muse et moi, ça fait trois …

________________________

* Qui tirera la dernière salve avec son chef d’œuvre d’album very disco Discovery.

** A la manière d’un Jackson Fourgeaud et son Computer Band.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s