Mange disque

Bonjour, je suis une des idées les plus farfelues que celui qui me prête ici vie dans une inutile prosopopée a eu l’occasion de voir. Je suis un disque … en chocolat.

Non, non, ce n’est pas une blague. En 2008, le Canadien Chilly Gonzales publie un tirage limité, on ne peut plus exceptionnel, de son single « Working Together », puisque Mercury en a édité cent vinyles en chocolat, qui se mange et qui peut s’écouter véritablement à quatre voire cinq reprises.

chocolat-vinyle-gonzales

L’initiative sera imitée trois ans plus tard par Breakbot pour une édition limitée de son LP By Your Side.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s