Daft Punk, la tête dans le sac

A l’occasion de la sortie d’Electroma*, leur film expérimental sans dialogue (une fugue mi-figue mi-raisin) sorti en 2006, Daft Punk donne une interview à la télévision islandaise. En anglais. Jusqu’ici, rien d’anormal, sauf quand Thomas Bangalter et Guy-Man de Homem-Christo la font avec des sacs noirs opaques sur la tête. « La première fois et peut-être la dernière », tu m’étonnes …

____________________

* Un film qui m’a permis de découvrir le morceau « If You Were My Man », tout en grâce, de Linda Perhacs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s